Né en 1962 à Dakar (Sénégal), Bamassi Traoré a grandi à côté du zoo de Hann. La relation singulière, ambivalente, qu’il entretien depuis son jeune âge avec les animaux constitue la matière essentielle des réflexions qui s’entrecroise dans ses œuvres. La trilogie homme-animal-esprit est fondée sur l’interaction de ces trois sphères. Ce type de relation qualifié de « totémique » rappelle la place primordiale dévolue à l’animal dans la tradition orale africaine où les animaux servent de modèles ou que leurs défauts soient dénoncés à l’instar des comportements humains. Les références aux créatures les plus puissantes du bestiaire de Bamassi sont inépuisables. Ses œuvres rendus de façon réaliste, tout en retrouvant des caractéristiques que l’on retrouve sur la sculpture traditionnelle africaine, suggèrent la force du lion ou du gorille. Cette attitude n’évoque aucune agressivité apparente, bien au contraire, elle suggère une grande proximité, sinon une fusion entre l’animal et l’humain. Patiemment, Bamassi sculpte et persévère. Un pas après l’autre, petite pièce soudée après une autre petite pièce, pour arriver à quelque chose de fort, encré dans la terre.

Bamassi a suivi en 1997 l’atelier de « sculpture monumentale » animé par Roger Langevin (Canada). La même année, il participe au Salon International des Jeunes Plasticiens du Sénégal. S’en suivra trois expositions dans le cadre du off de la Biennale de Dakar (Sn) en 1998, 2002 et 2008. Ses œuvres seront exposées au Palais des Papes d’Avignon (Fr) lors de l’exposition « les Éclaireurs, sculpteurs d’Afrique » de 2017 à 2018 et à la Fondation Blachère d’Apt (Fr) lors de l’exposition « Ngaparou » en 2018.

 

"Gorille"
Métal de récupération - 176 x 145 x 90 cm (Vendu)
"Gorille"
Métal de récupération - 176 x 145 x 90 cm (Vendu)
"Gorille"
Métal de récupération - 176 x 145 x 90 cm (Vendu)

Bamassi Traoré Gorille 3 Web