Dispersés entre la Côte-d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso, un million cinq cent mille SENOUFO  vivent des fruits de l’agriculture et, occasionnellement, de la chasse. L’art des SENOUFO est l’un des premiers à avoir été admiré par les occidentaux. Leur production artistique est abondante, leurs statues et leurs masques sont caractérisés par un mélange de détails réalistes alliés à des formes géométriques. Les SENOUFO utilisent différents types de masques selon l’occasion. Le  masque poniugo  intervient lors de l’évocation des thèmes fondamentaux de l’enseignement du Poro. Pendant les funérailles ce masque SENOUFO apparaît en frappant un petit tambour pour faire partir l’âme du mort et l’envoyer dans le monde des ancêtres et qu’elle n’emporte pas les vivants. Le dernier usage est magique : quand quelqu’un désire fortement quelque chose, il revêt le masque après avoir rependu sur son couvre nuque en tissu le sang d’un animal sacrifié en vue du vœu. Le masque poniugo polychrome, est tacheté comme la hyène. Il se présente habituellement comme un heaume figurant une tête à mâchoire de crocodile  encadrée de défenses de phacochères. Le tout, surmonté de longues cornes d’antilope qui viennent doubler la longueur du masque. Deux têtes d’oiseaux et un caméléon disposés sur le front ont un symbole totémique. Une impression d’hostilité et de menace se dégagent de ce masque.

(VENDU)

 

Masque "Poniugo"
Long.: 72 x Larg.: 15 cm
Masque "Poniugo"
Long.: 72 x Larg.: 15 cm - détail
Masque "Poniugo"
Long.: 72 x Larg.: 15 cm
Masque "Poniugo"
Long.: 72 x Larg.: 15 cm - face
Masque "Poniugo"
Long.: 72 x Larg.: 15 cm - détail