Selon la tradition orale dogon, la tribu s’installe dans la région de Bandiagara au Mali, entre le XIV° et le XV° siècle. L’organisation sociale des Dogon est étroitement liée à la religion. Soixante-dix-huit types de masques différents ont été identifiés. Tous ont de grands yeux de forme géométrique et des traits stylisés. Le masque serige « long, haut », ou awa danu « masque de bois haut », est comparé communément à une « maison à étage » à façade compartimentée, telle que seuls peuvent en posséder certains chefs ou hommes opulents. Taillé dans un seul tronc d’arbre, ce masque est surmonté par une planche dont la longueur peut dépasser cinq mètres, planche composée d’éléments pleins alternant avec des éléments à claire-voie, ces derniers peints en noir, alors que les premiers sont ornés d’un décor géométrique rouge et blanc. Selon un vieillard interrogé à Sanga par Michel Leiris, c’est d’un grand serpent yam babala que l’ensemble du masque imiterait la forme. Ce masque apparaît comme étant en liaison avec l’objet sacré dit « Grand awa », emblème de la Société des hommes.

"Serige"
Bois polychrome - Haut. : 375 cm
"Serige" (Détail)
Bois polychrome - Haut. : 375 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.