Ces meules sont dites « dormantes », c’est la partie qui reste immobile pendant l’opération de mouture et qui se trouve généralement en position inférieure, l’homme actionne alors une « molette ». Ce terme de meule dormante, s’oppose à meule courante ou meule mobile qui, comme son nom l’indique, est animée d’un mouvement à la surface de la précédente.

Les meules du Sahara présentent plusieurs types. celles en forme de demi-amandes à surface de travail bombée, qui semblent avoir été destinées à l’exportation, d’après leur nombre, et les meules en formes d’enclumes au socle épais subconique sont propres au Ténéré. Les formes elliptiques et épaisses, plus répandues, devaient appartenir à des sédentaires ou à des semi-sédentaires revenant périodiquement dans les mêmes habitats. Les pièces ellipsoïdes portant deux encoches, latérales, qui leur donnent l’apparence de boite à violon, semblent avoir été destinées au transport par des bêtes de sommes, bœufs ou ânes. Enfin, il existe de grandes meules carénées et évidées, travaillées sur les deux faces, de transport aisé malgré leurs dimensions. Destinées à des nomades, elles devaient être calées dans le sol pour l’emploi. (extrait de : « Grands outils de pierre polie du Sahara nigéro-tchadien », P. Huard,, J.-M. Massip, Bruna-Rosso. Bulletin de la Société préhistorique française. Année 1968)

 

1 - Petite Meule
Long. : 15 cm
2 - Petite Meule
Long. : 17 cm
3 - Petite Meule
Long. : 11 cm
4 - Petite Meule
Long.: 14,5 cm
6 - Meule
Long. : 47 cm
7 - Meule
Long. : 44 cm
8 - Meule double face (recto)
Long. : 58 cm
8 - Meule double face (verso)
Long. : 58 cm
9 - Meule
Long. : 39 cm
10 - Meule
Long. : 15 cm
12 - Molette
Long. : 27 cm
14 - Molette
Long. : 24 cm
15 - Meule rotative (Mobile)
Diam. : 32 cm