Découvert au début des années 70, l’art des Eket – peuple vivant sur les terres orientales du territoire Ibibio, à la frontière du Nigeria et du Cameroun – témoigne, comme ici, d’une ingéniosité prodigieuse. Selon François Neyt (1979 : 15), les grands masques-panneaux doubles adiaha nyogho (« première fille de l’Ekpo ») constituent l’ « une des révolutions les plus inattendues dans les Arts Premiers d’Afrique noire».

Celui-ci se distingue par son visage central jaillissant de la surface plane du cadre entouré par quatre autres qui l’auréolent, mettant en valeur les motifs elliptiques floraux et la très belle harmonie des couleurs.

 

Panneau rituel EKET (Nigeria)
Haut.: 50 x Larg.: 32 cm
Panneau rituel EKET (Nigeria)
Haut.: 50 x Larg.: 32 cm - détail