Ange Dakouo, de son nom complet Losso Marie-Ange Dakouo est né en 1990 en Côte d’Ivoire, de nationalité Malienne, il vit et travaille à Bamako. Ange est titulaire d’un Master en arts plastiques du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia de Bamako d’où il sort major de sa promotion en 2017.
En 2015, il fut lauréat de la 9ème édition du concours « Talents de la cité » en catégorie peinture. En 2016, il expose en OFF lors de la Biennale de Dakar, dans le Cercle Panafricain des Artistes (PACA), le Salon d’Art Contemporain du Mali « Ségou’Art » ou encore la Rencontre Internationale des Arts Contemporains de Brazzaville « RIAC 2017 ». En 2019 il participe à la Foire AKAA, dans l’exposition « Hier est la mémoire de demain ». En 2020 il participe à la résidence de l’Agence Trames, et de la Fondation Blachère en 2021.
Ange compte à son actif deux expositions solos, respectivement, « Les boites rouges » à Taxi Bamako en 2018 et « Demain sera meilleur » à la Villa Soudan en 2019.
Il est également représenté par la So Art Gallery de Casablanca.
Ange est un artiste engagé, qui fait parti du « Collectif Tim’Arts » à Bamako. Il aborde la peinture, la vidéo, la sculpture aussi bien que l’installation.
Sa démarche est axée sur le patrimoine culturel du Mali, afin d’en assurer la conservation et la revalorisation, ainsi que sur la société contemporaine.
Penchant actuellement son regard sur la confrérie des chasseurs Dozo, la « Dozoya »,
société secrète et ésotérique dépositaire de savoirs mystiques séculaires ; c’est avec un goût particulier qu’Ange s’inspire des amulettes utilisées comme outils de protection par ces chasseurs, pour en faire ses installations tissées donnant une originalité sans faille et mature à ses créations.

Ange Dakouo, "Mopti 2", Technique mixte - 145 x 195 cm
« Mopti 2 », Technique mixte – 145 x 195 cm (Vendu)